menu menu
Phenix & Carrefour
Phenix Carrefour

L’alliance entre Carrefour et Phenix, c’est l’histoire d’un géant français de la grande distribution qui, pour réduire le gaspillage de ses invendus alimentaires, fait appel aux services de revalorisation d’une jeune entreprise innovante.

Leur aventure commence en juillet 2014, seulement quatre mois après la création de Phenix. Jean Moreau, co-fondateur de la start-up, rencontre la Directrice de la Fondation Carrefour, Sophie Fourchy, et lui présente sa solution : la revalorisation des déchets à travers la redistribution des invendus alimentaires et surplus industriels à des réseaux d’associations et des entreprises de revalorisation. Son action repose sur une plateforme digitale permettant de connecter en temps réel l’offre et la demande de surplus, un travail collaboratif de terrain et un accompagnement logistique sur-mesure.

La Fondation Carrefour introduit donc la jeune entreprise au Directeur du département Carrefour Market, qui met en place un pilote sur un premier magasin Market début 2015. Ce pilote s’est révélé être une véritable réussite !

C’est ensuite au tour du département Innovation, crée en 2015, de croiser le chemin de Phenix. Ce département qui a pour mission de faciliter les échanges, les aider à casser les barrières qui peuvent se trouver sur leurs chemins et les mettre en relation avec les bons interlocuteurs du Groupe. Ce qui n’est pas chose facile dans un Groupe qui compte plus de 5 000 collaborateurs rien qu’au siège France. C’est aujourd’hui chose faite grâce à son réseau d’innovateurs présent dans toute l’entreprise et à tous les niveaux.

Grace à l’écosystème externe du département Innovation, Carrefour fait briller Phenix et n’hésite pas à faire parler de cette jeune pousse. Notamment lors de la première participation de Carrefour à Viva Technology en 2016 où Phenix faisait partie des 50 startups présentes sur le Lab Food & Retail, celui-ci fut lauréat du pitch Food. Jean Moreau a également fait partie d’un des membres du jury, en qualité d’expert, lors du second hackathon oganisé par le Groupe, en mai dernier.

Carrefour a déployé la solution de Phenix sur cinquante-cinq magasins Carrefour Market et une vingtaine de magasins de proximité, dont notamment Carrefour City.

Pour la jeune entreprise, cette alliance a été l’opportunité de démontrer la pertinence de son modèle et sa capacité à déployer sa solution sur des volumes de magasins plus importants. D’ailleurs, suite à ce premier partenariat, un véritable cercle vertueux s’est enclenché avec d’autres entreprises du secteur. Aujourd’hui, ce partenariat représente soixante-dix magasins, 20% du chiffre d’affaires de Phenix et quinze emplois créés.

Pour le groupe Carrefour, en pleine transition vers l’économie circulaire, la solution Phenix rejoint son engagement contre le gaspillage et répond à son objectif de redistribution de casse de 30% en faveur des associations caritatives. L’impact de cette alliance se mesure tant sur le plan environnemental qu’économique. D’une part, en devenant un acteur majeur du secteur en matière de réduction du gaspillage alimentaire, Carrefour poursuit son engagement RSE. D’autre part, la mise en place de la solution développée par Phenix donne lieu à une réduction de la facture de traitement des déchets des magasins Carrefour à hauteur de 40%.

Ce partenariat s’avère donc extrêmement stratégique tant pour le David que pour le Goliath. Et après deux ans de collaboration, cette relation continue de grandir puisqu’elle s’apprête même à franchir la frontière espagnole, avec la signature d’un partenariat entre Phenix et Carrefour Espaňa.